Google vous écoute sans le vouloir

Cette magnifique bourde n’est pas toute réçente mais a eu lieu cette année, en 2019.

Remontons un peu l’histoire. En 2014, Nest, entreprise spécialisée dans la domotique se fait racheter par Google pour la modique somme de 3,2 milliards de dollars. Jusque-là, rien de bien choquant, simplement une grosse société qui en rachète une autre.

La vie poursuit son long fleuve tranquille jusqu’à arriver en 2019 où Google a une annonce révolutionnaire à annoncer aux heureux propriétaires de produits Nest :

Désormais ils pourront contrôler leur assistant personnel Google avec les produits Nest ! Super comme annonce, non ?

Comment ça il y a quelque chose qui vous chifone ? Le micro ? Il n’a jamais été mentionné dans une documentation ? C’est vraiment une erreur de la part de Google qui s’en excuse platement :

Le microphone embarqué n’a jamais eu l’intention d’être secret et aurait du être cité dans liste des spécifications techniques.

Citation (traduite) provenant d’un porte-parole de chez Google. Il plaidoie en la faveur des micros pour des raisons de fonctionnalité :

Les systèmes de sécurité incluent souvent des microphones pour proposer des fonctionnalités liées au son.

Après cette révélation technique hors catégorie, nous sommes tout de suite rassurés.

Chez Google, vous n’êtes jamais sûr de qui est présent dans ce que vous achetez.